À propos de Vincent

{ rencontrez le photographe }

Autoportrait de Vincent Foret avec une caisse vide de vin.
Vincent Foret, photographe — autoportrait, septembre 2019.

Éléments de parcours

Comme beaucoup de belges, j’ai des origines mixtes : flamandes (Herent naast Leuven, en Tienen), bruxelloises et wallonnes (Étalle / Tintigny / Jamoigne en Gaume).

Né en janvier 1971 à Ixelles (Bruxelles), de parents chimiste et professeure de chimie. Je ne me revendique pas comme bébé éprouvette.

Je suis né ambidextre, cependant la psychologue de l’école primaire m’a orienté comme droitier. Depuis ce temps, je suis un gaucher contrarié, mon cerveau droit semble prédominer. À noter : lysdexique confirmé.

J’ai étudié la photographie à l’INRACI et ensuite la communication visuelle à l’ERG (École de Recherche Graphique) à Bruxelles. Plus jeune, je me destinais au cinéma.

Assistant de Jean Davister, Eric HerschaftTom Niemans au Studio Synchro (division de l’agence de presse Reporters — était situé à Saint-Gilles, Bruxelles) en 1995-1996. Photographie publicitaire.

Assistant de Kevin Peterson, Rick Peterson, Joe Michl, Chris Sheehan, Mark Lafavor au studio Parallel-Productions et au studio P2 dirigés par Tom Berthiaume à  Minneapolis, Minnesota, USA en 1996-1997. Photographie publicitaire.

J’œuvre comme designer graphique quand le projet le demande.

J’ai intensément pratiqué le scoutisme (11ème & 71ème unités au Groupe Honneur), la spéléologie et l’escalade. Je suis fasciné par la géographie et l’histoire.

J’habite à la campagne, dans un hameau de 400 vaches et 24 humains, près de Dinant et de l’abbaye de Maredsous. La frontière française et Givet ne sont qu’à 17 km.

Why / motivation profonde

Révéler la vraie nature des choses {et des gens}.

Traits de caractère

Je suis curieux de nature, j’aime comprendre le monde. Cette curiosité est un moteur.  J’aime poser des questions pour me connecter aux autres humains. J’ai une approche empathique forte basée sur l’écoute.

Un portrait, c’est avant tout de la psychologie. Pendant le shooting, je construis une ambiance intime et “cosy” dans laquelle je développe patiemment une connexion avec vous en maintenant une tension dynamique. Notre meilleur outil, c’est la parole.

Qu’est-ce qui devrait rassurer tous les timides ? Il y a toujours un moment où nous communiquons en toute liberté, de manière détendue. Personne n’est totalement incapable de parler, de communiquer.

Je suis introverti mais peu timide, mon profil MBTI est INFJ (l’avocat). Ce qui veut dire que je comprends très bien les inquiétudes liées à l’exposition de soi en publique (“suis-je belle/beau ?”) et que je veille au confort de tous comme s’il s’agissait de mon propre confort.

Je délivre le type de prestation que j’aimerais vivre, car je sais ce que vous ressentez.

Quelques sources d'inspiration & d'influence

Peinture

Rembrandt, Van Eyck, JMW. Turner, J. Vermeer, J. Jordaens, P.P. Rubens, A. Van Dyck, M. Borremans, G. de la Tour, G. Dou, G. Courbet, J-L. David, C. Permeke, F. Khnopff, L. Spilliaert, G. Klimt, H. Dürer, E. Hopper.

Musique

J’ai des goûts éclectiques, j’aime beaucoup les musiques de films pour les émotions qu’elles suscitent.

J’aime le répertoire de Jordi Savall (par exemple Esprit d’Arménie). La musique celtique (la relève moderne : Talisk) et folk (Bob Dylan, Pete Seeger, Henry Thomas). Les inclassables comme Moondog.

L’électro (Johnny Jewel : Glass Candy, Chromatics, Desire, Symmetry ).

Assez parlé de moi, passons à autre chose :

— La star, c'est vous ! —

Comment voulez-vous être photographié ?